Aide à domicile et auxiliaire de vie sont deux professions que l’on confond parfois. La plupart du temps, ce sont des emplois qui demandent beaucoup de patience et d’empathie. Pourtant, il s’agit de deux tâches différentes. En effet, si le cœur de ces deux fonctions est d’apporter de la compagnie aux personnes âgées ou dépendantes, leurs objectifs respectifs ne sont pas tout à fait identiques. Nous vous proposons de découvrir dans ce dossier la différence entre ces deux métiers. 

Qu’est-ce qu’une aide à domicile ?

L’aide à domicile est une personne dont la mission principale est d’accompagner, d’aider les personnes âgées ou handicapées. Outre les capacités physiques nécessaires pour soutenir  ces personnes dans leur mobilité, plusieurs traits de caractère sont nécessaires pour exercer ce métier. L’aide à domicile doit être tolérante, à l’écoute, discrète et empathique. 

En d’autres termes, elle doit pouvoir établir une relation de confiance avec le client afin de le soutenir efficacement dans ses tâches quotidiennes. En outre, l’aide à domicile contribue au maintien de l’autonomie de la personne assistée. Elle veille à son hygiène de vie et à son confort personnel.

Qu’est-ce qu’une auxiliaire de vie ?

Contrairement à l’aide à domicile, l’auxiliaire de vie sociale doit obtenir un diplôme d’État appelé DEAES (Diplôme d’État d’accompagnement éducatif et social) pour pouvoir exercer son métier. Ce diplôme atteste de la réussite d’une formation spécialisée dans les bases théoriques de la profession. L’auxiliaire de vie peut avoir pour mission d’accompagner la personne prise en charge pour des promenades, des sorties ou même des loisirs, ce qui lui confère une finalité sociale. 

En effet, les entreprises privées, les associations ou les organismes d’action sociale peuvent embaucher des auxiliaires de vie à domicile. Elles peuvent également être employées par une agence d’aide à domicile, des maisons de retraite ou des hôpitaux.

La différence entre une aide à domicile et une auxiliaire de vie

Lorsqu’une personne devient dépendante en raison de son âge ou d’une maladie, il est possible de lui permettre de rester à son domicile. Cependant, il est important qu’elle reçoive une aide pour les tâches quotidiennes et des soins adaptés à ses besoins. 

Ces personnes qui ont besoin d’une aide à domicile peuvent être épaulées par un service d’aide à domicile, qui les mettra en relation avec des travailleurs à domicile qualifiés. En outre, il existe une distinction importante entre une aide à domicile et une auxiliaire de vie.

Pour faire  la distinction entre une auxiliaire de vie et une aide à domicile, il est essentiel de savoir qu’il s’agit de deux professions distinctes ayant des responsabilités différentes. L’aide à domicile a pour rôle d’assister la personne dépendante dans ses tâches quotidiennes, mais ne prodigue pas de soins ou d’assistance médicale, car elle n’a pas la formation nécessaire. Le ménage, le repassage, les courses, la préparation des repas et d’autres tâches font également partie de ses attributions.

À l’inverse, l’auxiliaire de vie a reçu une formation médicale qui lui permet d’assister la personne dépendante dans des tâches simples comme préparer des repas, manger, se laver, se lever ou se coucher et leur prodiguer des soins comme par exemple l’aide à la toilette.

Par conséquent, lorsqu’on souhaite choisir un professionnel à Toulouse pour une aide à domicile, il est important de connaître les différentes tâches que cette personne  peut accomplir.

Tâches inhérentes à l’aide à domicile

Il existe une variété de tâches que les aides à domicile peuvent accomplir. Il s’agit notamment de l’entretien logement qui comprend l’entretien régulier des locaux d’habitation (nettoyage des sols, dépoussiérage des toilettes, lavage de la vaisselle, dépoussiérage de la cuisine, changement des draps, etc. ;La préparation des repas et l’exécution de tâches légères comme faire les courses à pied).

Elles peuvent également faire prendre une douche et faire porter des vêtements aux clients. Le lavage des mains, le rasage ou l’application de crème hydratante font également partie de leurs tâches. 

En ce qui concerne les médicaments, si une infirmière prépare un pilulier, l’aide à domicile peut encourager la personne âgée à prendre ses médicaments en les plaçant dans sa main et en s’assurant qu’elle les prend mais ne peut en aucun cas lui administrer. L’aide à domicile a également la possibilité de participer à des activités telles que :

Les tâches administratives  

l’aide à domicile est capable de prendre des contacts, de fixer des rendez-vous médicaux et de rédiger de brèves lettres.

L’aide au transport et aux transferts

Elles peuvent assurer les transferts du lit au fauteuil, par exemple, et peuvent aider la personne à se déplacer (à l’intérieur et à l’extérieur du domicile). Elles peuvent également partir en excursion avec le client ;

La communication 

Par leurs conversations et leurs interactions avec la personne dépendante, les aides à domicile jouent également un rôle social important, notamment lorsque la personne est isolée ou ne peut plus sortir seule. Elles sont souvent le seul lien avec le monde extérieur, ce qui réduit les sentiments de solitude et d’ennui.

Ce que les aides à domicile ne sont pas tenus de faire

Bien que les aides à domicile à Toulouse soient de véritables couteaux suisses, il y a des limites à ce qu’elles peuvent faire. Elles ne sont pas autorisées à effectuer des travaux hors de leur portée en termes de maintenance domicile (murs, plafonds, armoires, fenêtres…). 

De même, monter sur une échelle, déplacer de gros meubles (cuisinière à gaz, réfrigérateur, machine à laver…) ou s’occuper du jardin ne font pas partie de leurs prérogatives. Parmi les autres tâches qu’elles ne peuvent pas effectuer, on a :

  • Les achats importants de plus de 5 kg qui ne peuvent être effectués à pied ;
  • Certains aspects de l’hygiène, à savoir : utilisation de crèmes prescrites, d’attelles, de cathéters, rasage des zones intimes, manucures et pédicures ;
  • La prise de médicaments : Il leur est interdit de préparer le pilulier ou de prescrire des médicaments ;
  • Toutes les procédures liées aux questions monétaires (transferts d’argent, gestion des comptes et retraits d’argent) ;
  • Les transferts : Elles ne peuvent le faire qu’en présence d’un équipement spécialisé, tel qu’un lève-personne pour les personnes alitées dépendantes.

En outre, l’aide à domicile ne doit pas traiter les demandes d’une personne qui vit avec le bénéficiaire ou de toute autre personne qui n’est pas directement liée au bénéficiaire.

Le rôle du personnel d’aide à domicile ne comprend pas non plus les soins aux animaux domestiques. Au-delà de tout, il faut également tenir compte du bon sens. Inévitablement, ils ne pourront pas tout faire par manque de temps et ne se limiteront qu’à accomplir les tâches les plus cruciales.

Les différents rôles de l’auxiliaire de vie

La principale responsabilité de l’auxiliaire de vie est d’aider les personnes dépendantes ou âgées à accomplir les gestes de la vie quotidienne. On trouve :

  • L’aide à l’habillage, au déshabillage, à la préparation du lit et au bain;
  • Les courses et la préparation de repas équilibrés selon le régime alimentaire éventuellement prescrit ;
  • Les tâches ménagères telles que l’entretien régulier du linge et l’aménagement de l’espace pour rendre le domicile plus attrayant, confortable et sûr ;
  • L’accompagnement de la personne âgée ou handicapée vers des activités sociales et récréatives (promenades, etc.) ;
  • La garde et l’accompagnement du patient tout au long de la journée et de la nuit.

Ce qu’une auxiliaire de vie ne peut pas faire

Comme l’aide à domicile, l’auxiliaire de vie ne peut pas utiliser le mode de paiement du patient et ne peut signer aucun document, quel qu’en soit l’objet. 

Elle est également tenue de faire un rapport chaque fois qu’elle prend de l’argent pour faire des courses. En outre, l’auxiliaire de vie est autorisée à prendre les médicaments dans la boîte à pilules et à les donner à la personne âgée, si celle-ci est incapable de le faire elle-même. Toutefois, elle n’est pas autorisée à administrer elle-même les médicaments.

De même, l’aide à domicile n’est pas autorisée à effectuer des actes médicaux en tant qu’auxiliaire de vie. Cependant, il y a une exception concernant les interventions auprès des patients trachéotomisés qui nécessitent une aspiration endo-trachéale. 

Tous les actes qu’elle effectue sont encadrés par la loi, et ce sont les infirmiers, les médecins ou les aides-soignants qui sont chargés d’effectuer tout acte médical.

Qu’est-ce que l’aide à domicile et l’auxiliaire de vie ont en commun ?

Il est essentiel de garder à l’esprit les principales responsabilités du personnel aidant qui assiste les personnes âgées. Celles-ci varient naturellement en fonction des exigences du patient. Le plus souvent, il s’agit de l‘entretien de la maison, de l’aide à la lessive, de la préparation des repas, des courses, du transport, du repassage, de l’habillage et de l’administration des médicaments. 

En d’autres termes, la mission des deux intervenants est d’aider la personne âgée dans ses tâches quotidiennes. Ceci, afin qu’elles puissent rester à son domicile le plus longtemps possible. L’aide à domicile ou l’auxiliaire de vie ont toutes les deux le devoir d’être au service de la personne âgée, de prendre soin d’elle. Elles doivent la soutenir, lui proposer des activités et même des jeux.

Pour finir, retenez que ces deux métiers, même s’ils visent tous deux à venir en aide aux personnes dépendantes, ont chacun des particularités. En fonction de ces différences, vous pourrez choisir le professionnel qu’il vous faut en tenant bien sûr compte de vos besoins ou de celui de vos proches.