Vous vous apercevez des traces blanches sur vos murs qui réapparaissent sans cesse après que vous les ayez éliminées ? votre papier peint à tendance à se décoller et votre peinture s’effritent à partir d’un endroit particulier ? il y a de fortes chances que votre logement soit victime du salpêtre.

Appelés aussi, « sel de pierre » ou encore « nitrate de potassium », le salpêtre est constitué de sels minéraux que l’on retrouve dans l’eau souterraine. Il se forme suite à un excès d’humidité ou des remontées capillaires. Comment peut-on le reconnaitre ? Quels traitements pour l’éliminer de façon durable et pour le prévenir ? Découvrez les bonnes réponses dans le reste de l’article.

Comment identifier la présence de salpêtre sur vos murs ?

Le salpêtre est facile à déceler, grâce aux dépôts blanc ou gris qui ressemblent à de petits cristaux et qui se forment au niveau des murs. Il se situe généralement en vas d’un mur, mais on le retrouve parfois dans les parties hautes d’une pièce. Le salpêtre apparait suite à des travaux de rénovation ou des réparations mal réalisées. Il est aussi la cause de l’humidité qui s’installe dans une maison ou des infiltrations d’eau dans les murs. Dans certains cas, il peut être accompagné par des moisissures. Quoi qu’il en soit, une recherche de fuite d’étanchéité à Paris 2 doit être réalisée dans les meilleurs délais, pour vérifier l’origine de salpêtre et choisir le traitement adapté pour l’éliminer.

Certains signes doivent vous mettre la puce à l’oreille sur la présence de salpêtre au sein de votre habitation tels que : l’effritement de peinture, les traces blanches ou grises, le décollement du papier peint, plâtre ou autres revêtements, le gondolement des murs, etc.

Comment peut-on traiter le salpêtre sur vos murs ?

Seul un professionnel d’humidité est capable de vous proposer le traitement le plus efficace pour venir à bout des salpêtres. A son arrivée, il devra tout d’abord, réaliser un diagnostic minutieux pour pouvoir vous proposer un traitement adapté à votre situation. En effet, il faut traiter rapidement la cause de salpêtre pour éviter qu’il ne revienne pas !

Si votre bâtiment est encore récent, le salpêtre est dû donc à une humidité qui n’a pas été traitée à temps. Dans certains cas, il peut s’agir d’une mauvaise réalisation de l’étanchéité ou du système de drainage.

Par contre, si votre maison est ancienne, le salpêtre apparait souvent après une modification de l’environnement de la construction : une extension mal réalisée, une dégradation des fondations après des travaux effectués à l’intérieur ou à l’extérieur, une suppression du fossé de drainage, etc.

Tous ces éléments contribuent à la formation des remontées d’eau qui pourraient provoquer des fissures dans les murs qui sont en contact avec le sol. Si vous observez de l’humidité sur l’un mur de vos murs, il suffit de l’enlever avec un produit à base de ciment ou de refaire les joints, pour résoudre votre problème.

Il existe de différents traitements qui pourraient être envisagés pour les problèmes les plus graves :

  • L’assèchement électronique : il consiste à utiliser la pression hydrostatique par diodes électriques pour stopper l’eau présente dans vos murs. Toutefois, ce traitement ne concerne pas les murs sous terre et peut être utilisé à titre préventif. Il faut compter entre 500 et 1000 euros pour traiter un mur de 20 mètres. La pose de la centrale d’assèchement et des sondes est incluse dans ce tarif.
  • L’injection de résine hydrophobe : il est très efficace, mais un peu délicat.  Ce traitement concerne la partie basse des murs et permet de créer une barrière étanche. Le budget à prévoir varie selon l’état de votre mur et le type de résine injectée. Il faut payer entre 20 et 200 euros pour le mètre linéaire.
  • Remplacer le drain : si vous souhaitez changer les drains en béton ou en PVC, il faut tout d’abord, vérifier le bon état de vos murs. Comptez en moyenne 25 euros pour le mètre, sans inclure le tarif des travaux à réaliser.Pour une membrane étanche, il faut prévoir entre 100 et 200 euros pour le mètre linéaire.