Nos fenêtres jouent un rôle non-négligeable au sein de nos maisons, puisqu’elles contribuent de manière significative au confort ou à l’inconfort de nos habitats selon si elles sont de bonnes ou de mauvaises qualités.

En effet, de bonnes fenêtres vont conférer au logement une isolation thermique et acoustique appréciable. À l’inverse, de mauvaises fenêtres vont impliquer un manque d’étanchéité et donc permettent au froid et à l’humidité de s’immiscer dans le foyer, provoquant alors une surconsommation d’énergie pour compenser la chaleur qui s’échappe et qui se perd continuellement.

Le double vitrage a justement été conçu pour maximiser les capacités d’isolations de nos fenêtres.

Pour cela, un espace vide appelé ‘lame d’air » est laissé entre les deux vitrages de telle sorte à ralentir la transmission de chaleur et pour ainsi mieux la conserver.

Les types de cadres :

Vous pouvez opter pour des fenêtresen Bois, en PVC ou encore en Aluminium.

Pour faire votre choix, il vous faudra peut-être voir où réside votre priorité entre ce qui vous plaît, ce dont vous avez besoin, ou bien encore ce que vous pouvez tout simplement vous permettre financièrement. En ce sens, vous pouvez vous faire une idée de ce qui est envisageable en consultant les prix du double vitrage au Maroc.

Quant au bois, il est par exemple apprécié pour son esthétique, mais il nécessite un certain coût et peut également exiger de l’entretient au fil du temps.

Le PVC, lui, offre un bon rapport qualité-prix. Cependant, en terme d’esthétique, le style est alors plus industriel.

Enfin, les cadres en aluminium, qui sont les plus chers des trois et qui ont cependant l’avantage d’être résistants et de ne pas nécessiter d’entretien particulier. Ils peuvent également être peints.

Les types de doubles-vitrages :

Deux choses ici sont à prendre en considération :

. D’abord, l’épaisseur des verres.

Les modèles standards sont comme suit :  4/16/4

Soit : deux verres de 4cm d’épaisseur chacun et un espace de 16cm entre les deux.

D’autres modèles sont cependant possibles :  4/12/4 ou 4/20/4 ou encore 6/16/6.

Il existe aussi différentes configurations selon les usages.

Par exemple, dans le cadre de la prévention contre le cambriolage, ou encore pour favoriser au mieux l’isolation acoustique, on peut dans ces cas-là faire en sorte que le vitrage côté extérieur soit bien plus épais que le deuxième vitrage classique côté intérieur, pour atténuer au mieux les chocs et les bruits venant de dehors.

La deuxième chose à considérer,c’est ce qui se trouve entre les deux verres.

À la base, il s’agit d’air, comme dit précédemment, on appelle ça justement  »une lame d’air ».

Parfois, cependant, il s’agit de gaz.

Notamment, lorsque l’objectif est d’améliorer les capacités d’isolation thermique.

On utilise alors le gaz argon, dont la conduction thermique est plus faible que celle de l’air.

Vous l’aurez donc compris, pour répondre à la question  »comment choisir son double vitrage », il faudra d’abord vous en poser une autre qui est « pour quel usage ? »

Les types de coefficients :

Là encore, il en existe plusieurs, selon ce qui est calculé.

On trouve le coefficient Ug qui calcule l’énergie qui se perd entre les deux vitrages.

On trouve le coefficient Uf qui calcule la performance thermique du cadre de la fenêtre.

On trouve le coefficient Uw qui calcule la conductivité thermique globale en confrontant pour cela les deux indices précédents Ug et Uf.

Enfin, on trouve le coefficient Sw qui calcule la capacité de la fenêtre à redistribuer la chaleur du soleil.

À partir de là, il vous faut alors regarder quels sont les coefficients des verres que vous voulez acheter et vous assurer qu’ils ont des coefficients à même de pouvoir répondre à vos attentes.