Avec le temps, il est parfaitement normal de constater une formation de tartre sur les dents. C’est un phénomène naturel qui touche tout le monde et qui implique d’effectuer un détartrage de temps temps pour conserver une bonne hygiène. Applications, déroulement, techniques utilisées, voici tout ce qu’il faut savoir sur le détartrage dentaire.

Le détartrage, à quoi ça sert ?

Le détartrage dentaire est une opération à effectuer régulièrement, qui a pour objectif de venir éliminer la plaque bactérienne qui se forme naturellement sur les dents. Au fil des mois, il est en effet normal de voir apparaître un dépôt de tartre sur les dents. Il s’agit en fait d’une minéralisation de la plaque dentaire. Le tartre s’appose et durcit au fil des mois, ce qui le rend de plus en plus difficile à enlever avec le temps.

Le détartrage est donc une étape récurrente indispensable pour garder des dents propres et conserver une bonne hygiène bucco-dentaire. La réalisation d’un détartrage dentaire a aussi pour objectif de venir polir les surfaces nettoyées.

Si elle n’est pas nettoyée régulièrement, la plaque bactérienne peut favoriser l’apparition de la gingivite, qui se transformera avec le temps en parodontite si elle n’est pas traitée. Le tartre est aussi considéré comme un facteur de mauvaise haleine. Conserver une bonne hygiène et effectuer des contrôles de temps en temps n’est donc pas une mauvaise idée si l’on souhaite éviter ce genre de problème.

Comment réaliser un détartrage efficace ?

Avant toute chose, il est important de préciser que la réalisation d’un détartrage de temps en temps ne fait pas tout. Si vous souhaitez conserver une bonne hygiène bucco-dentaire, il est aussi essentiel d’adopter les bons gestes au quotidien, notamment dans le brossage des dents. Choisissez un dentifrice efficace et n’hésitez pas à utiliser le fil dentaire régulièrement. Notons par ailleurs que certaines mauvaises habitudes comme la cigarette ou le café sont réputées pour favoriser la formation de tartre. Avant de penser à l’enlever, il est important de songer à limiter l’apparition du tartre.

L’efficacité d’un détartrage en cabinet n’est plus à démontrer, tant qu’elle est réalisée par un professionnel qualifié. Cette opération doit être effectuée plus ou moins régulièrement en fonction du profil de la personne. En moyenne, il est conseillé de réaliser un détartrage dentaire tous les 6 mois.

Comment se déroule le détartrage dentaire ?

Un détartrage dentaire se déroule en principe dans un cabinet de dentiste. C’est une opération sans véritable risque qui commence par un contrôle des dents et des gencives par le spécialiste, qui vérifie ainsi que des infections ne se sont pas développées dans la gencive (gingivite ou parodontite notamment). Si aucune infection n’est repérée, il réalise simplement un détartrage au dessus de la gencive.

L’utilisation d’un appareil à ultrasons pour pour le détartrage dentaire est aujourd’hui très répandue. Il s’agit d’une technique qui nettoie par vibration et qui est idéale car indolore dans la grande majorité des cas. Il est également possible de procéder à un détartrage par grattage manuel dans certains cas, même si la première solution reste préférable. A la fin du détartrage, le dentiste en profite souvent pour réaliser un polissage des dents.

En cas d’infection et de présence de tartre sous les gencives, l’opération requise est généralement plus compliquée, et nécessite une intervention sous anesthésie locale. Il est question ici de surfaçage radiculaire.

Il est important de bien faire la différence entre détartrage et blanchiment des dents. Ce sont deux opérations différentes qui n’ont pas le même objectif. Le détartrage nettoie, tandis que le blanchiment dentaire ne se concentre que sur l’aspect purement esthétique.

Notons aussi que les dents peuvent devenir sensibles pendant quelques jours suite à un détartrage professionnel. L’utilisation d’un dentifrice désensibilisant est alors conseillée, avant et après l’opération.

Le détartrage dentaire est en principe remboursé par la sécurité sociale, même s’il arrive que les dentistes procèdent à des dépassements d’honoraires pour les opérations importantes.