Pour réaliser un plan électrique ou un schéma électrique, il est nécessaire de connaître les différents symboles électriques ainsi que les identifiants des éléments. Ces symboles électriques sont indispensables pour savoir décrire un circuit électrique, qu’il soit simple ou complexe. Ils permettent la création d’un schéma électrique d’une haute précision.

Quels sont alors ces symboles électriques et comment faire l’identification sur un schéma électrique ?

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un schéma électrique ?

Un schéma électrique est un graphique présentant un circuit électrique avec les différents symboles des éléments qui le composent, les interconnexions entre les éléments du circuit et les fils électriques présentés par des lignes droites. Nous distinguons : le schéma électrique unifilaire, le schéma électrique multifilaire, le schéma architectural et le schéma développé.

Quels sont les symboles électriques ?

Les symboles électriques se divisent en deux grandes catégories :

  • Les symboles utilisés pour les schémas développés ou multifilaires
  • Les symboles utilisés pour les schémas architecturaux ou unifilaires

Ils peuvent également être classés selon leurs fonctionnalités en Symboles de puissance ou Symboles de commande. Mais, nous devons connaître, en premier lieu, les symboles électriques basiques.

La gamme des symboles électriques basiques comprend :  la prise de terre, la source de courant, l’accumulateur, l’électrode, la batterie, la résistance, l’atténuateur, le contact, le fusible, l’antenne, la diode, le contact, etc.

Parmi les symboles électriques de puissance, nous trouvons : les sectionneurs, les disjoncteurs, les contacteurs triphasés, les moteurs triphasés, à collecteur ou synchrones, les transformateurs, les autotransformateurs, etc.

En ce qui concerne les symboles électriques de commande, nous pouvons citer : les boutons poussoirs, les protections thermiques NC ou NO, les interrupteurs, l’arrêt d’urgence, le contact NO, le contact deux positions, le pressostat, etc.

symbole

Comment faire le repérage et l’identification sur un schéma électrique ?

Pour la conception d’un schéma ou d’un plan électrique, il ne suffit pas de connaître uniquement les symboles électriques. Il faut savoir, qu’il y a tout un lexique à découvrir.

Dans un schéma électrique, nous désignons les appareils par le terme « élément » tel que le disjoncteur. Il existe un ensemble de repères pour l’identification des éléments composant le schéma électrique.

Des lettres de A à Z, au format majuscule, et des chiffres au format décimal de 0 à 9 sont utilisés pour repérer ces éléments. Le repérage permet une lecture facile du plan électrique.

Un repère est constitué de 3 parties :

  • La sorte de l’élément : elle permet d’identifier la nature de l’élément, et est connue grâce aux lettres F, G, H, K, L, M, P, Q, R, S, T, X
  • La fonction de l’élément : c’est une deuxième lettre, qui suit celle de la sorte, qui va indiquer la fonctionnalité de l’élément. Quelques exemples de ces lettres : Marche (MA), Arrêt (AT), Automatique (Auto), Manuel (M), Intensité (I), Tension (U), Puissance (P), etc.
  • Le numéro de l’élément : dans un schéma électrique, des appareils peuvent être utilisés plusieurs fois. Alors pour les distinguer, chaque appareil est alors numéroté. Exemple : MCC1 (Moteur à courant continu) numéro 1 ou KA2 (Contacteur auxiliaire 2).
  • Ce tableau résume les différentes identifications sur un schéma électrique :

En conclusion, concevoir un schéma électrique et savoir le lire, nécessite une grande connaissance des différents symboles électriques ainsi que les compétences permettant l’identification des éléments sur le plan électrique.

Si vous ne disposez pas du savoir-faire nécessaire, vous pouvez contacter votre entreprise d’électricité à Lyon : Electricien Lyon. Des spécialistes experts sont à votre service pour répondre à toutes vos demandes.