Plus qu’une arme, l’arbalète à poulie est une fidèle alliée pour réussir chacune de vos parties de chasse. Toutefois, cette forme d’arbalète est la plus complexe et la plus difficile à choisir, si on la compare aux modèles classiques. Qu’on soit chasseur professionnel ou profane, l’achat de cet outil suscitera forcément des réflexions approfondies dans lesquelles on perd facilement pied. Pour vous faire gagner du temps, découvrez dans cet article quatre critères à considérer pour choisir une arbalète à poulie.

1. Une crosse parfaitement adaptée à votre main

La crosse d’une arbalète à poulie est semblable à une raquette de tennis. Lorsqu’elle n’est pas adaptée à la taille de votre main, elle peut causer des crispations ou vous incommoder. L’arbalète devient difficile à utiliser et procure peu de sécurité pour la chasse. Choisissez donc toujours une arme adaptée à la taille de votre main.

Détail intéressant, les arbalètes sont faites en petites et grosses fonctions, ce qui vous offre un large éventail de choix. La règle à suivre est la suivante : la gâchette de l’arbalète doit être positionnée au même niveau que votre pouce. Vous devez pouvoir saisir l’arme franchement et la manier aisément sans forcer pour joindre les doigts. C’est primordial !

2. Un matériau idéal pour l’usage

Très souvent, nos mains transpirent durant la chasse, ce qui rend la crosse glissante et parfois difficile à tenir. L’idéal, pour y remédier, est de choisir une arbalète à poulie dont la surface de la crosse est striée, quadrillée ou surmoulée en caoutchouc. Ainsi, quelle que soit l’humidité, vous n’aurez plus à vous plaindre de difficultés à tenir votre arme.

Autre chose, le poids de l’arbalète affecte considérablement la capacité de l’utilisateur à s’en servir. En effet, plus l’arbalète à poulie est lourde, plus elle est stable et plus le tir sera précis. Ce détail peut être réglé à vue d’œil, en tenant compte des matériaux à partir desquels votre arbalète a été conçue. Bois, acier, ou autres alliages, tenez compte des détails du fabricant. 

3. Le mécanisme de votre arbalète à poulie

Pour des questions d’efficacité, votre arbalète à poulie doit avoir un système de détente à échappement et une crosse au mécanisme simple. Ce dispositif simplifie l’utilisation de l’arbalète. Dès lors, il suffira de chasser la goupille ou la vis qui fixe la cassette de la crosse pour activer la détente. 

Ce détail vous change des arbalètes classiques qui nécessitent d’actionner une gâchette. Si vous êtes habitué au modèle traditionnel, vous pouvez opter pour un mécanisme de déclenchement de tir simple. À défaut, les arbalètes à poulie à système d’échappement sont une alternative intéressante.

4. La puissance de votre arbalète à poulie

Comme pour les automobiles, la puissance de votre arbalète à poulie dépend en règle générale du type d’activité à mener. Par exemple, pour un tir de jardin, un modèle d’une puissance de 50 à 100 livres fera l’affaire. Mais pour un usage sportif, en plein air avec des cibles mouvantes, il vous faudra nécessairement davantage de force.

L’idéal, pour faire ce choix, est de choisir votre arbalète à poulie en fonction de votre niveau de maîtrise de cette arme. Un débutant qui souhaite découvrir la sensation grisante d’un tir à l’arbalète se sentira à l’aise avec une puissance moyenne. À côté, les professionnels, fanatiques du tir sportif ou de la chasse à l’arbalète, auront besoin de modèles plus lourds, pour disposer d’un maximum de puissance.

Bien choisir son arbalète à poulie est un critère indispensable, quand on veut profiter du plaisir de cette forme de tir. Nous espérons que les astuces présentées dans cet article vous y aideront.